Kalborner Mühle

Histoire du Moulin

L’origine du moulin de Kalborn n’est pas connue. Il est cité pour la première fois en 1728 à l’occasion du baptême de Cornelius Reuler.

Il travaillait pour des clients venant principalement des villages luxembourgeois et allemands voisins.

Le moulin de Kalborn était un moulin à grains (seigle, avoine et sarrasin). Il fut également utilisé comme scierie, pour le battage de céréales et à partir de 1926 pour la production d’électricité . La scierie était actionnée par une roue en fer alors que le broyage des grains était assuré par des meules en pierre provenant de la Saar ou de la Champagne.

Le moulin est arrêté pendant la deuxième guerre mondiale. En 1941, il est fermé par l’occupant allemand. Au début de l’offensive des Ardennes (1944), les propriétaires quittent le moulin.

Son dernier occupant, Mme Marie Lentz, meurt en 1982. 6 générations de meuniers s’y sont succédées.

Après le décès de Mme Lentz, le moulin est mis aux enchères le 2 décembre 1982.

La même année, M. Hoogendoorn de Uddel (NL) introduit une demande pour la construction d’un camping. Cette demande est refusée.

En 1983, l´entreprise Wickler introduit une nouvelle demande, pour la construction d’un village d’été. Celle-ci est également rejetée, mais l´entreprise reçoit une autorisation pour la rénovation de l’immeuble existant. De 1985 à 1986, plusieurs parties du bâtiment sont rasées. En 1986, les travaux sont arrêtés pour „non-observation des conditions d’autorisation“. En 1991, l´entreprise prévoit la construction d’un restaurant-motel. Un nouveau refus rend le bâtiment et les terrains voisins inintéressant pour elle.

La propriété est mise en vente. L’état se montre intéressé mais en 1997, c’est la Fondation Hëllef fir d´Natur qui l´achète.

Le 17 septembre 2001 les bâtiments et les terrains voisins sont inscrits dans l‘ « inventaire supplémentaire des sites et monuments nationaux ».

Depuis 1997, divers projets d’affectations du moulin sont présentés : une maison de l’Eau, un Centre d’accueil, une station de recherche, un centre d’exposition, une station d’élevage pour la moule perlière, une conciergerie. Tous ces projets sont voués à l’échec faute de moyens financiers.

En septembre 2005, le projet Life-Nature est retenu. Le moulin de Kalborn sera transformé en station d’élevage pour la moule perlière.