LIFE Eislek

Restauration des zones humides et des espèces menacées associées

Le projet LIFE Eislek a été actif de 2012 à 2017 sur 11 sites Natura 2000 (2 aires protégées pour les oiseaux et 9 aires d’habitat) dans le nord du Luxembourg. L’objectif principal de LIFE EISLEK était de restaurer une mosaïque paysagère composée de zones humides en jachère, de pâturages largement utilisés et de prairies fauchées tardivement avec une grande diversité d’espèces différentes et d’éléments naturels tels que haies et arbustes. Idéalement, chacun de ces habitats occuperait un tiers de la superficie (1/3 de prairies, 1/3 de pâturages et 1/3 de jachères). Les espèces visées par le projet, le papillon bleu (Lycaena clair), la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) et le whinchat (Saxicola rubetra) sont les habitants de cette mosaïque de paysages.

Pour mener à bien ce projet, la Fondation a recherché des partenaires, natur&ëmwelt asbl, le Comité national de défense sociale (CNDS) et la Chambre d’agriculture. Le projet a été financé à 50% par l’UE, cofinancé par le Département de l’Environnement des MDDI.

 

Les résultats du projet LIFE :

 

  • Aide à la préparation de 10 plans de gestion N2000
  • Achat de 32,56 ha de terrain
  • Adaptation des contrats de location existants aux exigences des types de cibles et négociation de nouveaux contrats
  • fauchage de 41,4 ha de prairies humides, débroussaillage de 8 ha
  • Reste du Trëtterbaach, restauration du Fennbaach
  • Remplissage de 587 m de tranchées de drainage
  • Cas de 4 ha d’épicéas, superficies de 14,6 ha à convertir en espaces verts
  • Extension de la renouée serpent à 3,7 ha
  • Plantes de 7626 plantes et arbres de haies
  • Construction de 12,5 km de clôtures, d’un abri pour le bétail et d’un point d’eau solaire
  • Conseil de 17 agriculteurs et négociation de contrats de biodiversité sur 70,6 ha
  • Mise en place d’un système de surveillance systématique du papillon bleu irisé
  • Analyse des services écosystémiques avec LIST
  • Mise en place d’un sentier de randonnée avec panneaux d’information, organisation de 20 manifestations, publication de 78 articles, etc.
  • Préparation d’un plan After LIFE pour la poursuite des mesures après la fin du projet.