Plan d’action pour la protection des sources dans le Mullerthal

En raison de sa géologie, il existe un type particulier de sources dans le Mullerthal, les sources à formations de tuf ou sources pétrifiantes. Elles sont définies comme des habitats prioritaires protégés par la directive Habitat en raison de leur sensibilité vis-à-vis de la modification du débit ou de la qualité physico-chimique de l’eau. Typiques sont les dépôts calcaires dus à la précipitation du bicarbonate de calcium dans l’eau. Les sources incrustantes abritent une faune et une flore hautement spécialisées.

C’est cette vulnérabilité des sources qui nous a amené à réaliser en 2013 un relevé de l’état de tous les types de source pour le compte du Syndicat Mullerthal et l’Administration de Nature et des Forêts – Arrondissement Est. Cet inventaire a permis de recenser 348 sources, dont 159 en milieu ouvert et 189 en forêt. Il a mis en évidence que plus de la moitié des sources sont dans un état moyen ou mauvais. Les plus touchées sont celles en milieu ouvert.

C’est ce constat qui fût à la base de l’actuel plan d’action pour la protection des sources dans le Mullerthal. L’objectif est d’améliorer une quarantaine de sources pour préserver ce patrimoine naturel unique. L’amélioration global de l’état écologique des sources naturelles impactera également positivement la qualité de l’eau potable. Pour suivre l’effet des mesures, elles seront accompagnées d’un monitoring de la faune et des paramètres physico chimiques.

Le projet est financé par le Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable. Le porteur de projet est l’Administration de la Nature et des Forêts et le Parc Naturel du Mullerthal est partenaire. Les mesures et le monitoring sont réalisés par Natur&Mënsch sarl et Natur&ëmwelt Fondation.

Le projet en photos