Mensdorf – Brill

Mensdorf
Luxembourg

La zone humide du « Mensder Brill » s’étend sur une cinquantaine d’hectares entre Mensdorf et l’autoroute Luxembourg -Trèves. La végétation sur ce tronçon restauré de la Syre comporte de nombreux habitats protégés au niveau national et européen à savoir le cours d’eau de la Syre, des roselières, des magnocariçaies, des mégaphorbiaies, des prairies et friches humides, des eaux stagnantes, des prairies maigres de fauche, des haies etc. Ces biotopes abritent une riche faune, surtout en invertébrés, et avec la Schlammwiss adjacente sont un refuge et aire de gagnage pour de nombreux oiseaux.

La Fondation Hëllef fir d’Natur est propriétaire de 6 hectares de terrain situés dans la plaine alluviale de la Syre.

Un aménagement écologique de la plaine alluviale

La renaturation de la Syre en 2003 avait pour objectif de reconstituer l’ancien lit dans le thalweg de la vallée et ainsi de réinstaurer la dynamique naturelle des crues. Grâce au nouvel ‘ancien’lit, peu profond mais plutôt large, la vitesse d’écoulement est réduite et l’eau se répand davantage dans la surface, engendrant l’apparition de différents habitats liés à la dynamique de l‘eau : vases, roselières, prairies humides etc.

Afin de préserver ces biotopes nouvellement créés et empêcher la succession naturelle vers la forêt alluviale, l’Administration de la Nature et des Forêts a consécutivement à la rénaturation instauré une exploitation agricole extensive sous forme dun pâturage permanent avec des bovins.

La biodiversité des milieux humides

La mise en place d’un suivi régulier a permis d’évaluer l’évolution du site depuis la renaturation. 15 ans plus tard les roselières, les magnocariçaies et les prairies humides occupent des surfaces importantes et les inventaires faunistiques témoignent de la présence d‘espèces rares.  Des rousseroles effarvates nichent dans les roselières, des bécassines visitent régulièrement les bords d‘eaux vaseux en quête de nourriture tout comme les milans royaux et noir qui planent au-dessus de la réserve. Du point de vue insectes on a enregistré de nombreuses espèces de papillons nocturnes et diurnes, notamment le cuivre des marais, une espèce phare pour les milieux ouverts en zone humide, qui figure à l‘annexe II de la directive habitats. Une autre espèce devenue rare suite à l‘assèchement des milieux humides est le criquet ensanglanté. On peut le repérer grâce à son « chant » qui imite le bruit d‘une clôture électrifiée.

Spécificité

Type de biotope : milieux humides

Superficie : 6 ha

Commune : Betzdorf

Mensdorf Brill en images