Am Dall-Kouprich-Weiler Weiheren

Spécificité

Type de biotope : friches et prairies humides, étangs, mares

Superficie :  4,8 ha

Commune : Wincrange

Localisation des terrains de la Fondation

Screen Shot 2019-08-30 at 10.50.26

Am Dall-Kouprich-Weiler Weiheren en images

Description de la réserve naturelle

Située sur le territoire de la commune de Wincrange, la zone Am Dall- Kouprich- Weiler Weiheren s´étend sur une centaine d´hectares seulement. La petite taille du site ne diminue en rien son attractivité, ni son importance. En effet, le site conjugue sur un seul site des vestiges du patrimoine culturel de la région et un des plus importants éléments du patrimoine naturel de l´Ardenne luxembourgeoise. Le visiteur peut observer des biotopes exceptionnels tels que plans d´eau utilisés par le castor et par l´avifaune comme site de reproduction, de nourrissage ou de repos durant la migration ainsi qu´un complexe de friches humides hébergeant des plantes et des papillons d´une grande rareté. Le bief du moulin à ban de Weiler et les vestiges d´une ancienne tuilerie sont encore visibles de nos jours.

Bien que le site ait été proposé en 1981 comme réserve naturelle potentielle, un dossier de classement n´a été élaboré qu´en 2005, puis mis à jour en 2013. Le site ne profite pas encore du statut zone protégée d’intérêt national, la procédure étant toujours en cours. Le site fait partie du réseau Natura 2000.

 

La gestion des terrains

Un des défis majeurs pour la sauvegarde de cette zone humide est de réussir à limiter voire réduire les impacts de l´agriculture environnante. A la demande des agriculteurs et avec le soutien de la commune, un projet de la Chambre d´Agriculture vise à développer, avec tous les partenaires concernés, une stratégie pour concilier les obligations environnementales et les besoins agricoles. Les mesures impliquent des changements de l´exploitation des terrains les plus sensibles via l´implémentation de contrats de type « biodiversité » ou des mesures agro-environnementales.

En 2018, deux petits plan d´eau supplémentaires destinés au triton crêté, espèce très rare en Oesling, ont été créés et permettront, on l´espère, l´extension de la population existante.

 

Des vestiges du patrimoine culturel de la région

Le site des étangs de Weiler est aussi connu sous le toponyme de « Kouprich » du nom d´une maison forte – château à fossés d´eau – ayant occupé le site entre le 14e et le 17e siècle. D´après les témoignages de locaux, le château se situait originellement au milieu d´un des étangs.

Non loin du château se trouvait le moulin à ban de Weiler, mentionné par un écrit de Jean l´Aveugle datant de 1317. Au début du 20e siècle, l´ancien bief du moulin a connu une deuxième vie très brève : l´eau du ruisseau de Hachiville a été déviée pour alimenter un bassin, servant comme source d´énergie pour une tuilerie, dont on distingue encore les vestiges. C´est par l´ancien bief du moulin que le sentier de l´ESCAPARDENNE Eislek TRAIL rallie Hoffelt.

L´importance du site est soulignée par la présence d´une cense des seigneurs de Wiltz à Weiler. Cette ferme était florissante au 17e siècle et a pris le nom de « château de Weiler » au milieu du 18e siècle.

Habitats, faunes et flores

La partie nord du site est traversée par le Helzenerbaach et est formée majoritairement par des friches marécageuses voire tourbeuses localement et des fourrés de saules. Les friches humides présentent des jonchaies à Juncus acutiflorus, des cariçaies ainsi que des mégaphorbiaies à reine des prés (Epilobium angustifolium). On peut y trouver des espèces végétales remarquables comme : Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Viola palustris. Le site offre de belles prairies à Bistorte (Polygonum bistorta) et Canche (Deschampsia cespitosa), lieux de ponte des deux papillons reliques glaciaires Nacré de la bistorte (Boloria eunomia) et Cuivré de la bistorte (Lycaena helle). La bécassine des marais (Gallinago gallinago) qui y a niché jusqu´au début des années ´80, utilise le site durant les mois d´hiver. Tarier des prés (Saxicola rubetra), Bergeronnette printannière (Motacilla flava) et Cigogne noire (Ciconia nigra) fréquentent également le site.

La partie sud du site est marquée par les 3 étangs de Weiler situés en contre-bas du petit hameau de Weiler. Ceux-ci ont été aménagés au début des années ´60 comme étangs de loisir. Les trois étangs sont alimentés en eau par des sources locales et par l´Emeschbaach, qui accueille en amont le Helzenerbaach. En 1978, des étangs de l´ancienne pisciculture, il ne subsistait qu´une petite surface d´eau. Depuis 1987, la natur&ёmwelt Fondation Hёllef fir d´Natur loue le site d´environ 4,8 ha et entreprend la réparation des digues et l´installation de moines qui a permis de relever le niveau d´eau et de recréer 3 plans d´eau. Aujourd´hui natur&ёmwelt gère le site en fonction des exigences écologiques des plantes et animaux qui y vivent. Ils sont aujourd’hui un important espace de nourrissage et de reproduction pour l´avifaune, dont des espèces très rares. En période de migration, de nombreux canards et limicoles séjournent quelques jours aux étangs avant de s´envoler vers les quartiers d´hiver ou les sites de reproduction. Une belle roselière à Phalaris borde les étangs au Nord.